accueil institut émergences

Tag - conférence décalée

Fil des billets

mardi 18 mars 2014

Chronique décalée

Ambiance feutrée.  Décor chic.  Auditoire CSP+++. Cela fleure bon la réussite!  Tout connote d’emblée le tranquille état d’esprit de ceux qui, professionnellement et personnellement, surfent sur la vague du succès.

Et pourtant...

Ce matin-là, le «8/10» de l’Institut Emergences inaugure son nouveau cycle de formation sur les bienfaits de l’échec.  A la barre de cette réflexion, Valérie Boisgelot, Fondatrice d’Emergences est entourée sur scène par des intervenants connus justement pour leur réussite: un champion olympique de ski et un chercheur, penseur, écrivain: Edgar Grospiron et Jean-Pascal Farges.

Lire la suite...

vendredi 7 mars 2014

Un autre regard sur l'échec

L'Institut Émergences a lancé, ce vendredi 7 mars, son nouveau cycle de formation sur un thème inédit et tabou : les Bienfaits de l’Échec.

Jean Pascal Farges, philosophe, Matthieu Sinclair, illusionniste et Edgar Grospiron, champion olympique, ont témoigné avec succès, de leur connaissance et de leur expérience de l'échec, au cours d'une conférence inaugurale.

En un mot 'l'échec, c'est la vie!'

Ce cycle novateur et créatif de formation propose aux entreprises d’acquérir une vision différente de l'échec, à connotation traditionnellement négative, pour un regard positif, sans jugement de valeur.

L'Institut Émergences propose d'accompagner les entreprises dans cet apprentissage d'identification des process de l'échec pour apprendre à transformer chaque mise en difficulté en une opportunité pour réussir !

Valérie Boisgelot


mercredi 29 janvier 2014

Les Bienfaits de l'Echec

S’il est une évidence de la nécessité de développer l’innovation, le leadership, la coopération au sein des entreprises, il subsiste cependant un aspect fondamental et commun à tous ces sujets qui reste totalement inexploré : celui de l’échec.

C’est un terme, un sujet, un thème perçu comme négatif, une vision binaire et sans appel, un concept couperet… à tel point que c’est un sujet tabou.

Et pourtant…..

Lire la suite...

mardi 6 mars 2012

Faites rêver vos salariés !

J'ai eu le grand plaisir de pouvoir partager des moments avec ce grand monsieur qu'est Joël de Rosnay. Je n'ai pas résister de capter sa pétillante intelligence avec les moyens du bord, mais vous verrez, c'est pas si mal!

Lire la suite...

lundi 19 décembre 2011

Les poissons volants de la pensée

Marc Guillaume n'est pas 'juste' un brillant économiste! Cet ancien intime de François Mitterrand a travaillé dans différentes administrations, il anime des recherches, enseigne et participe activement au débat public, notamment avec le Cercle des économistes depuis 1992.
De ses rencontres et amitiés liées avec, entre autres, Erik Orsenna et Jacques Attali, il poursuit une analyse d'épistémologie et de philosophie économique.
J'ai rencontré Marc Guillaume lors d'un déjeuner et je fus totalement séduite par la finesse et l'a propos de ses idées. Convaincu de la synergie évidente de nos métiers respectifs, Marc Guillaume nous a très gentiment confié cette réflexion sur le thème de l'émergence :

Lire la suite...

mardi 6 décembre 2011

L'engagement en équipe en univers incertain

La cordée est une image classique de l'engagement en équipe. Mais au delà du symbole, la montagne et plus précisément la haute montagne est un univers particulièrement riche pour prendre de la hauteur (oui je sais ....celle là était facile!) sur les conditions de la performance dans un monde extrême. Lorsque l'on passe les 8000 mètres d'altitude, Erik Decamp nous explique que nous changeons véritablement de monde, nous entrons dans un monde qui n'est pas viable pour l'être humain, aussi entraîné soit il. Dès lors, les règles de la performance, et de la survie changent. Les paradigmes changent.

Lire la suite...

jeudi 6 octobre 2011

Commandement et Leadership

Je n’ai pu m’empêcher de réagir en lisant l'idée N° 103 de Philippe Bloch (Service Compris 2.0), citant Hervé Sérieyx (tous deux conférenciers Émergences) nous invitant à ‘Repensez votre logiciel de commandement’ . Les idées reçues ont la dent dure, et j’ai eu envie de faire réagir Philippe François, sorti de la grande école du commandement (Saint Cyr) , pour connaître sa réaction...

Lire la suite...

mardi 27 septembre 2011

Cyril Diederich ou l'art de l'éloquence silencieuse

Cyril_Diederich.jpgCyril Diederich est un chef d'orchestre qui a nourri son expérience à l'aune des Karajan, Prêtre, et tant d'autres... Lorsque j'ai rencontré Cyril la première fois, je fus touchée par son culot et son humilité, par son recul et sa passion, son franc parler et sa finesse d'esprit. Oui, car Cyril est un homme de contrastes. Sa passion est communicative, et la réflexion qu'il porte sur son art est unique, tant il en est imprégné. Je le trouve particulièrement inspirant pour prendre de la hauteur et réfléchir sur le leadership et plus particulièrement  dans son rôle de 'porteur de vision'.... (hum... j'ai déjà entendu ça quelquepart....!).

Valérie Boisgelot : Cyril, ce n'est pas un peu convenu cette idée de réfléchir sur le leadership à travers le chef d'orchestre ?

Lire la suite...

lundi 12 septembre 2011

La Grande Muette nous parle : rencontre avec le colonel Philippe François

Je dois dire que lorsque j'ai rencontré pour la première fois le colonel Philippe François je me suis retrouvée face à une personnalité très décalée de l'image que je pouvais me faire d'un militaire de haut rang, comme quoi...le décalage est partout nous sommes cernés par les décalés!

Philippe_Francois_1.jpgPhilippe François est diplômé de l'école de Saint-Cyr et de l'école de guerre française, c'est une tête bien faite, il a occupé différents postes de commandement au sein de l'armée de terre, il a une expérience variée du commandement, il a participé à de nombreuses opérations extérieures, c'est donc aussi un homme de terrain. Je me suis dit que si en plus il était partant pour se lancer avec nous dans des conférences décalées alors ce serait un homme parfait!

Aujourd'hui chef de corps d'un régiment d'infanterie de marine, il exerce au quotidien les multiples facettes d'un commandement, dont la vocation est de préparer des hommes à s'engager en opérations, en les recrutant, en les formant, en les entraînant, en gérant leur carrière, en veillant à l’entretien de leurs équipements, mais aussi en leur assurant un environnement humain propice à un épanouissement garant de leur productivité et de leur créativité.
Au-delà de ces tâches, son rôle principal  est d'indiquer le cap de la refondation à une unité qui vient de déménager, et qui va changer de matériel majeur. Pour cela, il doit insuffler avec son équipe de commandement « l'esprit de corps », sur lequel repose la cohésion de cet ensemble humain riche et fragile par essence, car rien n’est jamais acquis en termes de motivation.

c'est avec un plaisir non dissimulé que je vous propose cette rencontre avec le Colonel Philippe François qui rejoint les rangs de notre DreamTeam pour travailler sur des conférences inédites sur le thème du leadership, du changement ou de l'efficacité en équipe :

Valérie Boisgelot : Certes , tu as occupé différents postes de commandement au sein de l'armée de terre, (notamment dans l'arme prestigieuse des troupes de marine) et tu as dirigé des sections (30 hommes), une compagnie (170 hommes) et aujourd'hui un régiment (1100 hommes). On peut donc imaginer aisément que tu as une expérience du leadership. Mais bon, franchement, l'armée est l'institution que l'on peut trouver de plus rigide et conservatrice en France... En quoi est ce que ton expérience peut éclairer le monde de l'entreprise???

Lire la suite...

mercredi 17 août 2011

Edgar Grospiron ou l'art du rebond

Edgar.jpgEdgar a grandit dans les Alpes qu’il adorait dévaler à ski. Du plaisir qu’il en retirait, s’est forgé son rêve de gosse : devenir le meilleur skieur du monde pour voir briller les yeux de ses parents. Ce rêve devient rapidement un challenge qu'il relève médaille après médaille, jusqu'à la fameuse, l’Olympique, 20 ans plus tard.

Mais Edgar aime les symboles : il choisit de terminer sa carrière d'athlète lors de la coupe du monde qui se tient dans la ville de son enfance : la boucle est bouclée. De son parcours fait de rencontres, de succès, d’échecs résulte un des plus brillant palmarès du ski français. Pour lui, chaque bosse, plus qu'un obstacle, est considéré comme une opportunité pour rebondir, et cette capacité a rebondir est une qualité qu'il a toujours su appliquer a sa vie même.

Valérie Boisgelot : « Tu as fais du ski de bosses, ce n’est pas un peu puéril comme discipline ? »

Lire la suite...

Gwendal Peizerat : d'une conquête à l'autre

Gwendal.jpgLa flamboyance de Gwendal n'a plus à faire ses preuves sur la glace : après avoir conquis le monde avec sa partenaire Marina Anissina, Gwendal a poursuivi ses rêves : conquis quelques sommets parmi les plus hauts du monde, créé une entreprise aujourd'hui leader dans son domaine, porté le projet Annecy 2018...

Il aime mener de front plusieurs batailles, et fertilise les savoirs et expertises nécessaires aux uns pour servir les autres, et vice et versa.

J'aime réfléchir avec Gwendal pour imaginer des conférences décalées, car il a cette particularité que nous apprécions chez Émergences : le sens de l'a propos, l'humour et l'impertinence !

Gwendal est têtu : avec sa partenaire Marina Anissina il a obtenu touts les titres existant dans sa discipline, la danse sur glace. Et pourtant.... Les conditions de départ étaient ....complexes : pas de langue en commun, des conceptions opposées de l'entrainement, des motivations personnelles différentes, des goûts différents, bref, tout les séparait et le 'team building' semblait mal parti..., alors qu'ils passaient la majorité de leur temps ensemble, dans les bras l'un de l'autre, programme après programme...

Gwendal est flamboyant : il aime le spectacle, la performance et réussir ce qu'il entreprend. Il a su conquérir les publics malgré l'ingratitude (mais si!!) des juges, il a su conquérir des publics censés soutenir leur équipe nationale...aujourd’hui il conquiert nos auditeurs (et -trices) même les plus grognons qui ont dû supporter les programmes télé de patinage parce que madame était fan...!

Gwendal est perfectionniste : si dans la forme Gwendal cultive la légèreté, l'humour et le plaisir, sur le fond tout est millimétré, étudié, murement réfléchi.  En témoigne la pertinence de ses conférences qui laisse entrevoir entre deux traits d’humour son esprit d'analyse et de conquérant, oui car Gwendal est sans conteste un conquérant.

Valérie Boisgelot : « La danse sur glace, c’est plus du spectacle que du sport, non ? Quel rapport avec le monde de l’entreprise ? »

Lire la suite...